L’araignée crabe

Pas besoin d’aller au bord de l’océan pour voir un crabe ; J’en conviens celui qui se loge dans mon jardin n’est pas aussi appétissant qu’un tourteau de la Côtinière (Ile d’Oléron). Les Thomises ne tissent pas de toiles, mais sont des chasseurs à l’affût. Bien dissimulés dans leur fleur hôte, elles bondissent sur leur proie pour leur inoculer un venin qui liquéfiera l’intérieur de l’insecte. La substance est ensuite aspirée par l’araignée crabe pour se nourrir.

Quelques 12 jours se sont écoulés depuis que j’ai fait connaissance avec la Thomise qui a élu domicile dans mon jardin. Elle a quitté sa fleur de rosier pour une rose trémière, et cela lui a réussi ; excellente chasseuse vous disais-je :