Paysages des Pyrénées

Je pourrais facilement laisser passer les heures, allongé dans les herbes folles des Pyrénées, les yeux perdus dans la danse des nuages qui disputent aux sommets leur droit de régner sur cette nature sauvage.

Plutôt seul que mal accompagné, au fond de moi, fouiller et retrouver les connexions perdues avec Lui. Celui qui vit en moi en vous, et dont chaque vibration du monde rappelle son existence à celui qui sait ressentir.
Être présent mais sans être là, réfugié dans ce fort intérieur dont le silence protecteur me permet d’écouter La voix. Battement du Cosmos ou d’un Dieu bienveillant, chacun l’appelle comme il l’entend. Elle est pour moi le lien qui relie ma vie à celle de mon voisin, illuminant ma voie par la clarté de la sienne.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *